Prix Godot des lycéens

Organisé depuis 2007 par le Panta-théâtre et par le Rectorat de Caen, à l’initiative de Michel Azama, le Prix Godot aborde à sa huitième édition. Son objectif est de promouvoir l’écriture théâtrale contemporaine auprès des collégiens et des lycéens de la région, une littérature qui leur demeure très largement inaccessible par les voies plus classiques. Ce projet vise également l'élargissement des publics et la préparation des jeunes à la confrontation avec les oeuvres contemporaines.

Le Prix Godot concerne les élèves des classes de Troisième, de Seconde et de Première de l’ensemble des établissements (classiques, techniques, professionnels...) de Basse-Normandie. Il s’adresse à des classes entières sur la base du volontariat et sous la responsabilité d’un enseignant (professeur de lettres le plus souvent mais pas seulement).

Il fonctionne selon le modèle du prix Goncourt des Lycéens. Chaque classe concernée reçoit en début d’année une sélection de six textes proposés par le Panta-théâtre. Elle s’organise en jury et désigne ses représentants pour faire entendre son palmarès lors de la réunion du jury terminal. Une quinzaine de classes en moyenne y participent chaque année.

 

dossier à télécharger - le blog du Prix Godot - Prix Godot sur theatrecontemporain.net

La lauréate 2018 est Lola Molina pour son texte Seasonal Affective Disorder.

Texte édité aux Editions Théâtrales.

Elle rencontre les élèves le 15 mai 2018.

 

Seasonal Affective Disorder est le onzième texte lauréat du Godot après :

 

Burn, Baby, Burn de Carine Lacroix  en 2008

Le mot progrés dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux de Mateï Visniec en 2009

Toby ou Le saut du chien de Frédéric Sonntag en 2010

Dénommé Gospodin de Philipp Löhl (Allemagne) en 2011

SStockolm de Solenn Denis en 2012

Contre le progrès d'Esteve Soler (Catalogne) en 2013

Lilly/HEINER intra muros de Lucie Depaw en 2014

Johnny Misère de Sonia Ristic en 2015

Straight de Guillaume Poix en 2016

La valise de Malgorzata Sikorska-Miszczuk en 2017

 

 

Lola Molina

Après un DEA en Études Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle, elle co-fonde la Compagnie Léla avec le metteur en scène Lélio Plotton en 2007. Ses premiers textes Jocaste puis Jean Triste et Lauretta Pring ont été mis en scène par Lélio Plotton. Son texte Teen Spirit, lauréat du comité de lecture de Fontenay-sous-Bois, a été mis en espace par Jean-Luc Paliès lors du Printemps des Inédits 2015.

Son texte jeune public Ils divorcèrent et n’eurent que moi est finaliste du Prix Annick Lansman 2016.

Elle a écrit 2015 une forme courte radiophonique : Love-in, créée pour une installation sonore par Lélio Plotton, donnée au Point Ephémère, au Festival Longueur d’Ondes au Quartz en 2016 et sera au Théâtre Le Reflet (Vevey, Suisse) en février 2018. Love-in est publié dans la revue Le bruit du monde, #03.

Son texte Seasonal Affective Disorder / Trouble Affectif Saisonnier a été sélectionné en 2016 par Texte En Cours et les E.A.T. Il a été mis en espace par Lorraine de Sagazan pour les Mardis Midi du Théâtre 13. Il est en cours de création par Lélio Plotton, avec Anne-Lise Heimburger et Laurent Sauvage, et vient de remporter le Prix Lucernaire – L. Terzieff – P. de Boysson. Il est programmé au Théâtre du Lucernaire en février 2018. Seasonal Affective Disorder / Trouble Affectif Saisonnier sera lu en août 2017 lors du festival de la Mousson d’Eté. Nous n’avons pas vu la nuit tomber (anciennement Sugar Babies) a été soutenu par l’association Beaumarchais-SACD, des extraits du texte ont été lu lors du festival Texte En Cours 2017. Elle participe à Écriture Théâtrale en Chantier, dispositif de la Comédie Poitou Charentes, pour la réécriture  de ce texte.
 

 

 

Et comme témoignage, cette vidéo de la première édition :

 

Vidéo réalisée par le CRDP à propos du Prix Godot des lycéens 2008 – Lauréat : Carine Lacroix