Prix Godot des lycéens

Organisé depuis 2007 par le Panta-théâtre et par le Rectorat de Caen, à l’initiative de Michel Azama, le Prix Godot aborde à sa huitième édition. Son objectif est de promouvoir l’écriture théâtrale contemporaine auprès des collégiens et des lycéens de la région, une littérature qui leur demeure très largement inaccessible par les voies plus classiques. Ce projet vise également l'élargissement des publics et la préparation des jeunes à la confrontation avec les oeuvres contemporaines.

Le Prix Godot concerne les élèves des classes de Troisième, de Seconde et de Première de l’ensemble des établissements (classiques, techniques, professionnels...) de Basse-Normandie. Il s’adresse à des classes entières sur la base du volontariat et sous la responsabilité d’un enseignant (professeur de lettres le plus souvent mais pas seulement).

Il fonctionne selon le modèle du prix Goncourt des Lycéens. Chaque classe concernée reçoit en début d’année une sélection de six textes proposés par le Panta-théâtre. Elle s’organise en jury et désigne ses représentants pour faire entendre son palmarès lors de la réunion du jury terminal. Une quinzaine de classes en moyenne y participent chaque année.

 

dossier à télécharger - le blog du Prix Godot - Prix Godot sur theatrecontemporain.net

Le lauréat 2016 est Guillaume Poix avec Straight.

Il rencontre les élèves le 9 juin 2016.

 

Straight est le neuvième texte lauréat du Godot après :

 

Burn, Baby, Burn de Carine Lacroix  en 2008

Le mot Progrés, dans la bouche de ma mère... de Mateï Visniec en 2009

Toby ou Le saut du chien de Frédéric Sonntag en 2010

Dénommé Gospodin de Philipp Löhl (Allemagne) en 2011

SStockolm de Solenn Denis en 2012

Contre le progrès d'Esteve Soler (Catalogne) en 2013

Lilly/HEINER intra muros de Lucie Depaw en 2014

Johnny Misère de Sonia Ristic en 2015

 

Guillaume Poix

Normalien et diplômé de l’Ensatt en écriture dramatique, il est comédien, dramaturge, auteur et metteur en scène.

 

Il réalise actuellement une thèse en études théâtrales à l’université de Paris Ouest - Nanterre - La Défense sous la direction de Christian Biet. Ses travaux de recherche portent sur la représentation du deuil dans le théâtre d’après 1945. Il a écrit deux articles consacrés à l’œuvre théâtrale de Jean-Claude Grumberg dans la revue Europe (octobre 2011) et Théâtre aujourd’hui (juin 2012).

 

Il est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre : Les Présomptions, sélectionnée en mars 2013 à la Mousson d’hiver, Virgile n’a pas les épaules, lue par l’Atelier volant au Théâtre national de Toulouse en juin 2013, Wave, commande de l’institut français de Cotonou (Bénin) où elle est jouée en mars 2015, Waste, sélectionnée par la Mousson d’été où il en dirige la lecture en août 2015. Straight, enfin, lauréate des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2014 et de l’aide à la création du CNT en novembre 2014, finaliste du prix Sony-Labou-Tansi des lycéens 2015-2016, et sélectionnée au festival Regards croisés 2015, est sa première pièce publiée aux éditions Théâtrales. Elle a reçu en 2016 le Prix Godot des lycéens.

 

 

Et comme témoignage, cette vidéo de la première édition :

 

Vidéo réalisée par le CRDP à propos du Prix Godot des lycéens 2008 – Lauréat : Carine Lacroix